RANARISON Tsilavo dit au juge d’instruction le 3 septembre 2015 qu’on lui a forcé de signer des ordres de virement à blanc

Selon les exigences de Mr Solo, j’ai signé en blanc plusieurs chèques bancaires et ordres de virement et c’est pourquoi que je n’ai pas pu être au courant de tous ces transferts irréguliers vers la société EMERGENT.
FV : Marobe ireo chèque sy ordre de virement izay nosoniaviko en blanc satria izay no niexiger’i Atoa Solo izay nahatonga ahy tsy nahatsiakaritra mihintsy ireo transfert tsy ara-dalàna ireo tamin’ny sté EMERGENT
Déclaration de RANARISON Tsilavo devant le juge d’instruction le 3 septembre 2015

76 ordres de virements, pendant quatre années, de 2009 à 2012, totalisant 1.041.060 euros soit 3.663.933.565,79 Ariary que RANARISON Tsilavo dit signer les yeux fermés. Tout de même, pendant quatre année, est ce crédible ?

Alors que le 25 avril 2012, RANARISON Tsilavo reconnaît lui même que la société EMERGENT a envoyé des matériels  à la société CONNECTIC d’une valeur de 1.361.125 USD et 297.032 euros (à comparer au 1.041.060 euros de virements envoyés par CONNECTIC à EMERGENT)

 

Le Responsable administratif et la comptable de CONNECTIC soutiennent qu’on n’a pas fait signer des ordres de virement à blanc à RANARISON Tsilavo

Question : 6 °) Durant votre présence au sein de ladite Société (CONNECTIC), les ordres de virement ont été signés en blanc ou remplis avant signature ?
Réponse Dame Miorasoa RAKOTONANAHARY ayant occupé le poste d’Accounting manager au sein de CONNECTIC : Tout d’abord j’aimerai préciser que je n’étais pas en charge directe de la trésorerie. Par contre, je pourrais dire que s’il y avait signature en blanc, ce devrait être très rare et vraiment exceptionnel
Réponse Dame RAZAFINIAINA Charlotte ayant occupé le poste de comptable au sein de CONNECTIC : Mr Tsilavo RANARISON signe les ordres de virement remplis
Sommation interpellative du 13 novembre 2015 par Maître RABERAHONA Falisoa

De toute façon  à chaque fin de soirée, RANARISON Tsilavo reçoit un rapport intranet et un rapport rédigé par chaque salarié qui fait mention des virements qu’il a signé de sa propre main

RANARISON Tsilavo reçoit également dans sa boîte de réception de la banque l’accusé de réception des virements qu’il a signé de sa main qu’il renvoi à Solo et ça fait bien partie des 76 virements que RANARISON Tsilavo prétend ne pas savoir l’existence.

Solo a été envoyé de suite en mandat de dépôt à Antanimora le 29 juillet 2015 pour n’être libéré que le jour du prononcé du jugement le 15 décembre 2015. Tous ces documents ont été produits à la chaîne pénale.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here